Geneviève de Simone-Cornet: Au pas des jours. Préface de Colette Nys Mazure, Editions Saint Augustin. Sources

« Découvrir ou relire les chroniques de Geneviève de Simone-Cornet (parues dans l’Echo Magazine) telle est l’intention première de ce livre. Rassemblés en un recueil, ces textes constituent une entité littéraire à part entière. Le lecteur aura très vite l’impression d’accompagner l’auteure grâce à des réflexions personnelles, au demeurant fort enrichissantes. »
source

CULTIVER LA JOIE. ÊTRE HEUREUX ICI ET MAINTENANT, d’Alain Durel, Eyrolles. La Nef

La Nef : « La philosophie ne fait pas le bonheur… et c’est tant mieux!, titrait récemment Roger-Pol Droit (Flammarion 2016). Mais, n’en déplaise au vieux Kant, non seulement l’hédonisme a le vent en poupe, mais l’eudémonisme a la vie dure – l’idée que la vertu conduise au bonheur. La philosophie, amour de la sagesse, serait ainsi, selon l’antique, quête du bonheur. Une « philo bonheur » souvent diluée et compilée en recueils de recettes de cuisine qui font les succès de librairie et le bonheur – ou du moins le beurre… – de leurs auteurs et éditeurs… Faut-il s’en plaindre de cette philosophie grand-public qui a justement les faveurs du public? « 

Histoire de la Réformation Mentalités, religion, société, éd. Labor et Fides. Unité des chrétiens

« C’est une aubaine que paraisse à la veille de la commémoration des cinq cents ans de la Réforme, la traduction en français de la somme du professeur Thomas Kaufmann parue en allemand en 2009 »
source

Un évêque dans le siècle. Mgr Léonard interrogé par Drieu Godefridi, Éditions du CEP. Pastoralia

« Si la pratique religieuse est en perte de vitesse, c’est pour lui un échec, mais aussi une chance car la foi des croyants se fonde davantage sur des convictions que sur les habitudes héritées. Des convictions qui doivent néanmoins être solidement étayées par la raison, même si elles se branchent sur une autre dimension. Il souhaite une Église un peu plus assertive, regrettant notamment qu’elle n’ait pas pu faire davantage entendre sa voix lors des débats concernant les lois bioéthiques. »

Radio Vatican va délocaliser son antenne coréenne à Séoul. La Croix

Dans quelques semaines, Radio Vatican va délocaliser son antenne coréenne hors du Saint-Siège, une première dans l’histoire de la radio vaticane. Son but : augmenter et élargir ses programmes tout en développant un service vidéo en langue coréenne. Radio Vatican espère ainsi pouvoir tripler rapidement son volume d’émissions en coréen. « A l’ère des moyens de communication actuels qui interagissent internationalement et en temps réel, cela a du sens de fournir rapidement et avec acuité de l’actualité en langue coréenne provenant du Vatican», a déclaré le P. Matthias Hur Young-yup, directeur de la communication de l’archidiocèse de Séoul, qui sera également directeur de l’antenne coréenne de Radio Vatican. En Corée du Sud, en effet, les chrétiens sont nombreux, puisqu’un peu plus de 10 % des 50 millions d’habitants se disent catholiques et près de 19 % se disent protestants.
source

BILAN DE L’HISTOIRE de René Grousset, Desclée de Brouwer. La Nef

La Nef : « Quelle heureuse idée d’avoir réédité ce livre magnifique paru en 1946! C’était un temps où les historiens avaient du style et une hauteur de vue, qualités qui manquent bien souvent aujourd’hui aux universitaires, peu enclins à fournir des synthèses aussi magistrales englobant l’histoire universelle »

Au fil des Cantates de Bach Deuxième saison, 22 mars. Bernardins

Petite forme vocale et instrumentale, la cantate rythme l’année liturgique et commente en musique les principaux textes évangéliques.
Aussi révèle-t-elle toute la palette expressive de Jean Sébastien Bach et est en cela un chemin formidable pour goûter l’oeuvre du maître allemand.
Forte du succès de ce rendez-vous initié l’année dernière, Hélène Décis-Lartigau propose un nouveau parcours d’écoute et d’approfondissement de l’art des cantates et s’attachera à en mesurer la profondeur à la fois esthétique et spirituelle.
Les cantates proposées seront différentes de celles étudiées en 2015-2016.
Informations complémentaires
De 20h à 21h30
Tarifs : 6 € – 3 € (réduit)
Tarif réduit pour les étudiants, les moins de 26 ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires des minimas sociaux. Gratuit le jour même sur place pour les bénéficiaires des tarifs réduits dans la limite des places disponibles.
Ouvert à tous.
Chaque séance est indépendante des autres.
source

Saint Païssios l’Athonite, « Paroles 3 – Le combat spirituel ». Orthodoxie.com

« On trouve ici toute la spiritualité philocalique, mais avec des références seulement implicites aux Pères qui l’ont développée. Saint Païssios, dans sa vie d’ascèse, a en effet assimilé cette grande et ancienne tradition spirituelle de l’Église orthodoxe, en a fait son propre bien, qu’il partage généreusement avec ses auditeurs et lecteurs. Toutes ses paroles sont fondées sur une expérience personnelle, ce qui les rend à la fois vivantes, profondes et convaincantes. Au cours de sa vie et de ses rencontres avec des milliers de pèlerins venus se confier à lui et lui demander conseil, ce grand starets contemporain a acquis une riche expérience des différentes situations vécues par les hommes et de leurs besoins ; il émaille ainsi son discours d’une multitude d’anecdotes, semblables à celles des Apophtegmes, qui concrétisent son propos. Il recourt aussi à de multiples comparaisons et analogies liées à la nature ou à la vie professionnelle qui prennent forme de paraboles. »
suite