Atlantico. Belle interview du cardinal Sarah par Jean-Sébastien Ferjou

Atlantico. Belle interview du cardinal Sarah par Jean-Sébastien Ferjou. Extraits de réponses : « Sans Dieu, c’est le néant. Sans Dieu, il n’y a rien. Sans Dieu, qu’est-ce que je suis, qu’est-ce qui me maintient en vie ? Et après cette vie, qu’y-a-t-il ? Si Dieu n’est rien, il n’y a pas de vie éternelle.
« Qui provoque la guerre, qui fabrique les armes ? Ce n’est pas la religion, ce n’est pas Dieu. Et qui les vend ? La guerre répond à notre avidité et à notre soif du gain. Pour autant, certains fanatiques utilisent la religion pour provoquer la guerre. Mais je ne pense pas que l’on puisse accuser la religion sans s’accuser soi-même.
« Ce que j’essaye de dire dans ce livre, c’est qu’il faut aider l’Europe à retrouver Dieu, l’aider à retrouver son identité. Il est absurde de nier que l’Europe n’a pas de racines chrétiennes. De la même manière, on ne peut pas fermer les yeux et dire qu’il n’y a pas de soleil ! Cette Europe qui refuse la vie, qui n’engendre pas la vie, qui vieillit, qui affirme aussi qu’un homme n’a pas de sexe et qu’il pourrait choisir, cette Europe-là se met elle-même en position de faiblesse.
Que dites-vous à ceux qui craignent une guerre des religions ? Affirmer une foi, c’est forcément entrer en partie en confrontation avec une autre. »

Plus : http://www.atlantico.fr/decryptage/cardinal-sarah-veux-rappeler-aux-francais-qu-sont-chretiens-meme-ne-veulent-pas-savoir-et-qu-aiment-pas-entendre-2032427.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *