Calvary, de John Michael McDonagh, Témoignage chrétien

« Le père James est un prêtre irlandais d’une espèce originale. C’est une sorte de géant interprété par l’acteur irlandais Brendan Gleeson. Le père James a été marié. De son ancienne vie, il lui reste une fille (Kelly Reilly) qui vient le voir de loin en loin dans son village.

Le père James a embrassé la prêtrise à la mort de sa femme. Et aujourd’hui il se reproche d’avoir abandonné sa fille qui a souffert de ce manque de père. Quand commence « Calvary », un thriller dont la figure centrale est un prêtre, le père James reçoit en confession dans sa petite église un inconnu qui lui fait une lourde confidence. Il a été abusé par un prêtre quand il était petit – nous sommes en Irlande…

Et l’inconnu a décidé de tuer le père James pour se venger : il lui laisse une semaine pour mettre sa vie en ordre. Au lieu de s’occuper de lui, le père va faire le tour de ses ouailles, visiter les gens qui ont des problèmes et tenter de les remettre dans le droit chemin, lui qui marche tranquillement vers la mort.
« Dans « Calvery », nous avons une image résolument contemporaine. Le curé irlandais est à a fois dans ce monde et il s’en détache en ne partageant pas la perception de ses ouailles, englués dans les problèmes conjugaux ou les histoires d’argent. Le père James trace un chemin différent où la foi est un pari exigeant. »

l’intégralité ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *