Une mystérieuse statue découverte à l’église de Muret-le-Château. Centrepresseaveyron

« Les premières investigations menées ce week-end laissent à penser qu’il s’agirait de St-Vincent d’Agen. Ce martyr, de par sa posture avec les mains liées posées à son genou gauche, aurait essayé d’éviter, muni de son crucifix, une procession païenne. Sa tête coupée pourrait s’expliquer par la Révolution car l’église remonte à 1781.  »

source

Finale du Prix Saint-Christophe du jeune compositeur le 6 avril 2016

prix-saint-christophe-du-jeune-compositeur

« Le jury du Prix Saint-Christophe du jeune compositeur, composé de personnalités du monde de la musique, a procédé à la première sélection sur dossier : parmi ces 16 candidatures, six (sont) retenues (…). Ces œuvres sacrées inédites de 8 à 10 minutes chacune seront jouées le 6 avril dans la Nef du Collège des Bernardins, rue de Poissy (Paris 5e) par l’ensemble vocal Les Métaboles et l’ensemble instrumental Multilatéral. La finale du concours sera publique : notez-la dans votre agenda, nous nous ferons un plaisir de vous y rencontrer. Vous pourrez ainsi participer au vote pour désigner le Prix du public. »

suite

13 Hours : The Secret Soldiers of Benghazi. Cinecure

« Une histoire vraie qui peine à susciter l’empathie ! 56/100
« Les acteurs au service de 13 Hours, tourné à Malte, sont relativement peu connus du grand public (Mark Wahlbergh n’était pas libre) et, selon le réalisateur, cela a permis d’accentuer l’aspect dramatique.
« Malheureusement, nous n’avons pas ressenti cela à la vision du film, d’une interminable durée de 144 minutes. Il y a bien la tension entre militaires et services secrets, qui joue unrôle mais sans vraiment aller au bout des choses. L’accent est mis sur l’action et la tension et rend difficile l’empathie pour les acteurs de cette histoire vraie (Le générique de fin nous montre les photos des principaux protagonistes et ce qui leur est arrivé ainsi que ce que sont devenus les survivants). Les scènes de combats manquent de lisibilité (normal pour certaines qui se déroulent de nuit) et il est difficile de reconnaître les « bons » libyens qui sont censés soutenir les américains. Là aussi, cel doit correspondre à la réalité du terrain. N’empêche, cette reconstitution historique peine à nous séduire, trop semblable à de nombreux films d’action sans rien apporter au cinéma ou à l’Histoire. Un comble ! »

suite

Jésus avait-il une femme ? Le papyrus reste muet. Le Monde des Religions

« Jésus avait-il une femme ? Cette question est de nouveau soulevée après une étude publiée le 10 avril dernier dans la Harvard Theological Review. L’objet : un papyrus découvert en 2012 où figurent 33 mots en langue copte. Parmi eux, l’expression « ma femme » qui aurait été prononcée par Jésus. À l’époque, de nombreux spécialistes ont mis en doute l’authenticité du document. Mais l’étude menée par le Pr Karen King assure que ce papyrus date bien des chrétiens anciens. Cela relance-t-il le débat sur le mariage de Jésus ? Jean-Daniel Dubois, directeur d’études sur les textes gnostiques et la religion manichéenne à l’École pratique de hautes études préfère se montrer prudent. »

source

À quoi rêvent les algorithmes ? Carnetsduparvis

« Il fut une époque où, pour faire de l’exploration musicale, la meilleure façon consistait à écumer les HMV et discuter avec les quelques vendeurs dont la vie semblait tourner autour de The Smiths, Can et My Bloody Valentine. Aujourd’hui, le moindre quidam peut, en consultant les recommandations iTunes ou autres, basées sur ses achats ou habitudes d’écoute, tomber sur ce que d’autres utilisateurs au profil similaire ont apprécié. Tout cela sans perdre 45 minutes pour aller au Carrefour Laval en autobus. Gain de confort et de temps; perte en rapports humains. »

suite

L’Evangile de la femme de Jésus

Il paraît que c’est « l’incroyable histoire d’un petit morceau de papyrus qui fait aujourd’hui encore trembler les fondations du christianisme », « qui n’est pas sans rappeler l’affaire du Da Vinci Code », comme le dit la voix off du « documentaire » passé dernièrement sur RMC Découverte. Autant dire qu’on sait déjà la fin du « reportage » !

Juste une petite remarque : de quand date ce papyrus écrit en copte et prêté par une personne voulant restée anonyme ? Date-t-il de l’époque des Evangiles ?

A quand un « Evangile » de Jésus vivant en couple avec Simon-Pierre ?

Thomas Grimaux

La passion d’Augustine, de Léa Pool. Sylvie Horguelin. ECA

« Quand la province de Québec décide, dans les années 1960, de créer un enseignement public, les écoles catholiques sont menacées. Le film canadien La passion d’Augustine retrace avec délicatesse le combat d’une religieuse pour sauver son établissement. Sortie le 30 mars. »

La passion d’Augustine, de Léa Pool, Canada, 1 h 43. Avec Cécile Bonnier et Lysandre Ménard. Sortie le 30 mars 2016. Prix du public au Festival du film francophone d’Angoulême et aux Rencontres cinématographiques de Cannes 2015.

La passion d’Augustine. Journaldesfemmes

« La Passion d’Augustine, réalisé par Léa Pool, a raflé six prix lors de la 18e cérémonie des Gala du cinéma québécois, l’équivalent de nos César : meilleur film, meilleure actrice pour Céline Bonnier, meilleure second rôle pour Diane Lavallée, meilleure réalisatrice pour Léa Pool, meilleurs costumes et meilleure coiffure. Autant de raisons de courir le voir en salles. »

source