Lectures critiques d’une étrange exhortation Amoris laetitia, Bernard Dumont. Catholica

« Le dernier point abordé concerne l’historicisme. Il s’agit de savoir s’il existe un ordre intangible lié à la nature humaine (et donc aussi une nature humaine) ou bien si au fil du temps divers modèles familiaux peuvent apparaître, d’où dériveraient des formes diverses liées aux époques successives ; et par voie de conséquence, la condamnation du refus de l’Histoire, par rigidité, arriération, etc. Le constat sociologique du fait (familles « recomposées », unions contre nature, etc.) primerait sur l’ordre naturel et la plus explicite des lois divines. On lit ainsi dans AL 32, qui rapporte un texte des évêques d’Espagne en 1979 : « Ni la société dans laquelle nous vivons, ni celle vers laquelle nous cheminons ne permettent la pérennisation sans discernement de formes et de modèles du passé. » La même idée revient plusieurs fois, par exemple lorsqu’il est dit que « Saint Paul s’exprime en catégories culturelles propres à [son] époque ». Ainsi la dogmatisation du mouvement historique conduit-elle logiquement à relativiser jusqu’à la Sainte Écriture. »
suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *