Possédées, Albin Michel, de Frédéric Gros. La Croix

« Sous forme de roman, Frédéric Gros s’intéresse aux rapports de force entre les pro- et les anti-Richelieu, entre les catholiques dévots et les humanistes… et raconte avec brio le montage d’un complot politico-judiciaire : faire d’Urbain Grandier la figure expiatoire toute trouvée de la Contre-Réforme. » (Claire Lesegretain)
source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *