Le Pape soutient la culture des Aborigènes australiens. RadinRue

 » La culture des Aborigènes australiens « ne doit pas disparaître » : c’est ce qu’affirme le Pape François dans un message à l’occasion du 30° anniversaire de la visite historique de saint Jean-Paul II, le 29 novembre 1986, à Alice Spring en Australie. À cette occasion, le Pape polonais avait rencontré des représentants de la communauté aborigène du pays.
« Le texte du Saint-Père a été envoyé par le nonce apostolique à Canberra au président du Conseil catholique des aborigènes et des insulaires du détroit de Torres, situé entre le nord de l’Australie et la Papouasie Nouvelle-Guinée.
« Le Pape François exprime sa « proximité spirituelle » aux aborigènes australiens et sa « profonde estime » pour leur « antique patrimoine culturel » qui manifeste leur « génie et leur dignité ». Trente ans après la visite de Jean-Paul II en Australie, il en rappelle les paroles : « Ne croyez pas que vos dons valent si peu que vous ne devez plus vous préoccuper de les conserver ». « Vos chants, vos histoires, vos peintures, vos danses, vos langues ne doivent jamais se perdre » avait alors déclaré le saint Pape. »

source

Gérard Bénéteau, 2000 ans après, Lessius. François Dabezies

portrait François Dabezies
« La situation de l’Eglise en montre que la moitié des catholiques français ne croient pas en la résurrection des morts. Nous devons nous rapprocher des premiers chrétiens, vivre en fraternité, en partageant nos biens. Plutôt que de discuter sur des questions théologiques, morales ou liturgiques, donnons la priorité à l’action de l’Esprit Saint dans nos vies. Il nous mène à la conversion des cœurs en renonçant à des propos simplistes ou encore reconnaître humblement nos péchés. Le pape François nous y aide. Nous devons oser croire et prononcer le credo comme une vérité a laquelle nous adhérons. »

Un nouveau timbre pour les 80 ans du pape. Cathobel

A l’occasion des 80 ans du pape François, le 17 décembre 2016, le bureau philatélique et numismatique du Vatican édite un livret de quatre timbres.

Celui-ci reproduit une peinture réalisée par l’artiste espagnol Raúl Berzosa en juin dernier. On y voit le Souverain pontife en train de bénir avec à sa droite Notre-Dame de Luján, patronne de l’Argentine, et à sa gauche une partie de l’autel de la Chaire de saint Pierre de la basilique vaticane.
source

La porte des anges, le complot d’Ephèse, Michaël Dor, Mediaspaul. AFC

« Jean-Baptiste a 15 ans et une vie à peu près tranquille de collégien. Un soir, il aperçoit une scène curieuse dans son jardin : deux anges en train de se disputer un jeune garçon. Cet épisode va l’emmener dans une aventure ahurissante. Bien écrit, propre à passionner de jeunes adolescents en quête de fantastique. »
12 ans
source

Barthet B., Science, histoire et thématiques ésotériques chez les Jésuites en France (1680-1764), P.U.B. NRT

« Les jésuites, constate l’A., se sont donc investis dans plusieurs thématiques qu’ils jugeaient ésotériques. Ils se sont ainsi trouvés écartelés entre les principes catholiques traditionnels et la nécessité de s’immerger dans leur époque pour bien la comprendre et en corriger les erreurs éventuelles. – H. Jacobs sj  »
source