Ghost in the Shell, de Rupert Sanders avec Scarlett Johansson. La Vie, France Catholique, Cinecure


La Vie : « La Vie aime : un peu (…) un blockbuster de science-fiction bien ficelé et au scénario intéressant, bien emmené par une Scarlett Johansson très à l’aise dans la peau synthétique de ce cyborg en quête d’identité. »

France Catholique : « Les questions posées dans le film ne sont guère explorées, et les violences sont pénibles. Mais le courage de l’héroïne force le respect »

cinecure : « Le film divisera (ou pas ?!?) les fans du manga et du film (anime) de Mamoru Oshii en 1995. D’autres seront séduits par l’univers, les effets spéciaux, le son et les images, les acteurs… »

Enquête télévisée : Pédophilie dans l’Eglise. France Catholique

Frédéric Aimard, comme toujours, livre ici une très intéressante réflexion. Extrait : « des victimes de complots patents ne sont pas forcément innocentes, et les « comploteurs » sont parfois intimement et honnêtement persuadés de faire justice sans se rendre compte qu’ils se sont laissés entraîner par des manipulateurs ou par l’apparence des choses. Donc les situations peuvent être beaucoup moins simples que ce que certains journalistes et même certaines victimes peuvent imaginer en s’en tenant aux cas connus de la manière dont ils sont connus. Et c’est pourquoi il serait tellement important d’avoir des journalistes d’investigation, et des enquêteurs de justice, mieux formés et qui aillent jusqu’au fond des problèmes, sans se contenter d’enfoncer des portes qui ont été, fort heureusement, déjà au moins entrouvertes. »
Voir l’intégralité du dossier (avec un article de l’abbé Christian Venard) : ici

The Boss Baby. Cinecure, France Catholique

cinecure : « Film d’animation très décevant et qui rate ses cibles (enfants ou adultes) ! 28/100 »

France Catholique : « Bien sûr, la fabrication en usine de bébés à la chaîne risque de heurter, tout comme les quelques trivialités qui émaillent l’histoire, mais l’ensemble est une jolie ode à la famille et à l’amour fraternel, même s’il fait suite à une terrible jalousie. »

Pris de court, d’Emmanuelle Cuau, avec Virginie Efira. La Vie, Laurent Dandrieu VA, La Croix, France Catholique


La Vie : « La Vie aime : un peu (…) S’il y a une arme qui l’emporte dans ce film teinté de noir, c’est bien l’amour maternel »

Laurent Dandrieu VA : « Un peu court »

La Croix : « Dans ce thriller familial à l’atmosphère soignée, Virginie Efira interprète avec une pudeur émouvante une femme maternelle et combative. »

France Catholique :  » Avec une belle détermination, l’héroïne met tout en œuvre pour aider son fils à se tirer de cette spirale infernale, quitte à faire du mal à ceux qu’elle respecte et à violer ses principes moraux »

On a interviewé Jésus (enfin Mike Massy qui l’incarnera dans une comédie musicale). 20 minutes


« Pascal Obispo dit de lui qu’il « a un léger accent qui lui donne beaucoup de charme ». Le Libanais Mike Massy incarnera Jésus dès le 17 octobre au Palais des sports de Paris, puis en tournée dans toute la France, dans la « fresque musicale » née de la collaboration entre l’interprète de Lucie et le metteur en scène Christophe Barratier. 20 Minutes a rencontré ce mardi cet artiste qui, à 34 ans, a dépassé d’un an le fameux « âge christique »… »
suite

Hélène Dixmier, « A la rencontre des musulmans », éditions Nouvelle Cité. Le Parisien

« Passionnée, l’ancienne prof tape du poing sur la table et hausse le ton lorsque le sujet lui tient à cœur. « J’en ai marre des amalgames, tempête-t-elle derrière ses lunettes, il ne faut pas mépriser les musulmans. J’ai senti au fil des années le besoin de les soutenir : le terrorisme n’a rien à voir avec la religion. » Respect, pédagogie et spiritualité sont ses maîtres mots. »
source

« L’homélie », Prêtres diocésains n° 1534. Lirepourcroire

« On comprend la difficulté de la tâche – plusieurs prédicateurs et auditeurs en témoignent. Une préparation sérieuse est un passage obligé pour permettre aux fidèles d’apprécier à leur tour le « même goût savoureux et vivant » des Écritures. En la matière, tout prédicateur peut effectivement progresser. » Dominique Greiner

source