Gérard Haddad : «Chez les terroristes, haine nihiliste de la société et pulsion fratricide coexistent». MDR

« Pour le psychanalyste Gérard Haddad, une pulsion fratricide née du déclin de l’autorité parentale peut caractériser la tentation du fanatisme ou du terrorisme. Ce qu’il désigne par le complexe de Caïn. »
source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *