La comtesse de Ségur, premier été d’un écrivain. La Croix

La Croix : « L’ÉTÉ D’UN ÉCRIVAIN. Les bois de bouleaux, l’immensité des prés normands, la blondeur des blés lui rappellent ses années d’enfance en Russie, où elle n’était ni heureuse ni aimée, mais qui font partie de son histoire. »