Dom Jean-Baptiste Porion,Fragment métaphysiques et mystiques, Ad Solem. HN

« Cet opuscule est le fruit d’un travail d’un chartreux qui fut un ami de dom Porion (1899-1987). La préface de Nathalie Nabert en situe la forme aphoristique dans la double lignée de la Chartreuse et des mystiques de tous les horizons, et invite à en suivre le cheminement, qui va «de l’intelligence de la contemplation à son silence ultime ». Les compagnons de dom Porion sur cette voie sont d’abord les mystiques rhéno-flamands, au premier chef Hadewijch d’Anvers et les béguines flamandes dont il publia les écrits »
source

Livres récents publiés à l’intention de la jeunesse par la métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale (fin). Orthodoxie.com

« On peut être plus réservé sur une troisième publication, du même format que la précédente: La confession. La joie d’ouvrir son cœur à la Lumière (2017, 63 p.). Si les illustrations sont de bon aloi, la composition de l’exposé est dans son ensemble assez confuse, et témoigne d’une vision trop étroite à la fois du péché (p. 53-54), de la pénitence (dont l’aspect positif n’est pas suffisamment mis en valeur), et du sens de la confession (exprimé de manière trop vague). C’est évidemment un sujet délicat »
source

Baptisés dans le feu, préf. A.-M. Pelletier, trad Y. Roullière. NRT

Il ne faut pas lire tout cet ouvrage d’une traite… Choisissez un chap. dont le titre vous attire (selon le temps liturgique p. ex). Ce désir ainsi éveillé va être comblé. Quelques pages, la taille d’un article, et vous comprendrez pourquoi Dolores Aleixandre r.s.c., qui a enseigné la Bible pendant une vingtaine d’années à Comillas (Madrid), a été qualifiée de « théologienne du pape François ». Sans être techniquement exégétique, l’Écriture est entendue avec précision et est ouverte aux divers sens qui nourrissent la foi, l’espérance et la charité. Cette écoute spirituelle est fortement ancrée dans le concret du mystère évangélique et en prise avec l’« actualité » du priant. C’est une invitation qu’il reçoit à accueillir la Vie dans la sienne et… à déposer la sienne dans Celle qu’il contemple. Là où le feu est bouté, il arde, il purifie, il éclaire. Que l’oraison soit un nouveau baptême, quoi d’étonnant ? Ne soyons pas surpris de croiser dans cet ouvrage Gulliver, Rainer Maria Rilke ou Simone Weil et tant d’autres personnes de « notre quotidien », pour qui il nous sera peut-être demandé d’ouvrir un chemin encore inexploré. L’Esprit se joint à notre esprit et il nous conduit à la Rencontre. – J. Burton s.j.
source

Frison-Roche, JeanF rançois Vivier, PierreEmmanuel Dequest, La Grande Crevasse, Éditions du Rocher. HN

« Ce magnifique roman de Frison-Roche est magistralement adapté par Jean-François Vivier et Pierre-Emmanuel Dequest. Les dessins extrêmement expressifs et d’une grande sensibilité, colorés de teintes très douces servent une histoire profonde et juste sur deux êtres qui s’aiment mais peinent à s’accorder en raison d’une trop grande disparité d’éducation, de milieu ou de vision. Une belle leçon de vie. NATACHA »
source

Livres récents publiés à l’intention de la jeunesse par la métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale (suite). Orthodoxie.com

« Il faut saluer aussi la publication, par les mêmes éditions, d’un livre de petit format, destiné aux petits de 5 à 10 ans, d’un jeune prêtre grec, le Père Ioannikios Zampelis, La prière. Manuel à l’usage des enfants (2017, 87 p.). Abondamment illustré, de manière adaptée au public visé, par Pegy Fourka, ce petit livre est composé de plusieurs sections.
Une introduction explique en termes simples pourquoi, comment, où et quand on prie, dans quelles circonstances on prie seul et dans quelles autres on prie ensemble.
Sont ensuite expliqués divers gestes ou objets qui accompagnent la prière: le signe de croix, le chapelet, la veilleuse, les cierges, l’encensoir. »
source

Bible hébraïque. E&L

« Philippe de Robert, qui fut professeur d’Ancien Testament à la faculté de Strasbourg, est notamment connu pour son commentaire des livres de Samuel. Avec ce volume, nous avons le plaisir de voir rassemblées une trentaine de ses interventions »
source