Diane a les épaules de Fabien Gorgeart. La Vie


La Vie : « La Vie aime : un peu… Les comédiens, Clotilde Hesme en tête, jouent délicieusement le jeu du marivaudage. Mais à trop viser la légèreté le film finit par ne plus peser bien lourd, il faut attendre les dernières scènes pour que le personnage de Diane ouvre les yeux sur son état et que, à travers sa souffrance, se devine toute la complexité du sujet. »