François-Xavier Amherdt, L’animation biblique de la pastorale, lumen vitae. François Dabezies

portrait François Dabezies
La transmission se situe comme un élément central de la foi. La catéchèse, acteur responsable de cette transmission doit reposer sur la Bible, car celle-ci agit comme l’âme de la théologie et de la pastorale.
L’animation biblique de la pastorale

Ouvrage résolument tourné vers le concret, il offre cent vingt propositions de théologie pratiques, afin, non pas d’ajouter des éléments nouveaux et différents, mais à incérer dans le parcours existant les éléments bibliques qui lui donnent une âme.

Cette aspiration, voulue par Benoît XVI dans son exhortation apostolique sur la Parole de Dieu Verbum Domini. Il enseigne que « l’animation biblique de toute la pastorale » doit mener à la sanctification selon saint Jean-Paul II. Ce qui renvoie à l’intuition fondamentale et fondatrice de deux unités de recherche depuis plus de trente ans : La fédération biblique catholique internationale et l’association biblique catholique suisse romande, dont le président François-Xavier Amherdt se trouve être l’auteur de ce livre.

Il ne donne pas des solutions toutes prêtes, mais invite à la réflexion sur le sens donné aux actes posés. Le but affirmé reste de voir comment l’écriture sainte peut servir de moteur à l’être et à l’agir de l’Eglise. Autrement dit, étudier par quels moyens, l’écoute de la Parole, lue en assemblée, accueillie en groupe, méditée dans chaque cœur, peut devenir la matrice inspirant la vie et la pratique pastorale dans sa fidélité à l’évangile.
Le livre cherche d’abord à établir un inventaire des moyens mis en œuvre dans le but encore lointain de réaliser (rendre réel) cet objectif. Cette méthode descriptive prendra un style « littéraire ».
D’autres fois, l’ouvrage prendra une tonalité de la théologie pastorale en donnant des pistes méthodologiques, pédagogiques et pratiques, afin d’exercer au mieux cette animation biblique.
D’autres fois encore, le style devient « exhortatif », en lançant des pistes aux responsables ecclésiaux afin qu’il donnent des moyens d’agir en local en conformité avec les aspirations universelles du pontife romain.
Cette diversité de style est voulue car le livre touche des domaines différents : l’exégèse, l’enseignement universitaire, la pastorale, la catéchèse, le monde spirituel, les missions…
Pour déterminer comment faire de l’Ecriture sainte l’âme de la vie ecclésiale le plan utilise le mouvement ternaire déjà présent dans le prologue johannique
– la voix et le visage de la parole : « Au commencement était le verbe, et le verbe était auprès de Dieu, et le verbe était Dieu »(Jean1, 1.14).
– la maison de la parole : « Mais à tous ceux qui l’ont accueilli, il a donné pouvoir de devenir enfant de Dieu » (Jean1,12).
– Les chemins de la route : « Nul n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique qui est tourné vers le sein du Père, lui, l’a fait connaître » (Jean1,18).
Puisque l’écriture transmet la voix du Seigneur, il convient que nous entrions en conversation avec lui et que nous prenons conscience de sa présence agissante dans nos vies.

Un livre utile pour toute action catéchétique en profondeur.