Les nouveaux christianisme en Afrique, Afrique contemporaine

Sujet d’actualité qui mérite qu’on le lise. « L’Afrique subsaharienne semble être devenue un terrain privilégié de conquête et d’expérimentations chrétiennes comme le suggèrent la visibilité et le prosélytisme des mouvements de type évangélique et pentecôtiste. Afrique contemporaine propose d’explorer ces « nouveaux » christianismes, de les situer dans la diversification de l’offre religieuse sur le continent et d’analyser leur articulation avec les évolutions économiques, sociétales, politiques et culturelles de l’Afrique. Le dossier, coordonné par Sébastien Fath et Cédric Mayrargue, rassemble des textes portant sur des Églises et des terrains variés (de la Côte d’Ivoire au Soudan du Sud, du Bénin aux deux Congo, du Cameroun à l’Éthiopie). Il souligne la pluralité des modes d’inscription de ces christianismes dans les sociétés africaines, leur transversalité, tant sur le continent qu’à une échelle plus large, la diversité des dynamiques qu’ils produisent et qui en font des acteurs majeurs de changement en Afrique. »

l’intégralité ici

Lynchés au nom de la vache sacrée, Le Monde Diplomatique

Le titre peut faire rire mais il s’agit d’une difficile réalité pour les chrétiens d’Inde. « Des centaines de chrétiens ont été menacés l’an dernier en Inde. Plusieurs musulmans soupçonnés d’avoir mangé de la vache ont été battus à mort. par Naïké Desquesnes »
L’intégralité ici

mdv145-250-1defa

Conférence au MIR par Jean-Marc Richard

Conférence au MIR par Jean-Marc Richard
Le 10.02.2016 (18h30)
MON MUSEE DE LA REFORME

Mercredi 10 février à 18h30

L’incontournable animateur de la RTS portera son regard percutant sur le MIR et vous permettra, le temps d’une soirée, de vivre le Musée différemment !

Durée environ 90 min.

Adulte CHF18
AVS/AI/Etudiant CHF12
AMIDUMIR CHF10

Inscriptions: www.mir.ch / +41(0)22 310 24 31
Public:
Tous âges

Renseignements/Inscription:
Renseignements: +41 (0)22 310 24 31
http://www.mir.ch/…
Lieu:
Genève
Suisse

Congrès eucharistique : « Notre monde a besoin de missionnaires », radinrue

« « Il y a tout juste un an » le Saint-Père était « venu en visite aux Philippines après le passage du typhon Yolande ». « J’ai constaté de mes yeux la foi profonde et la résistance du peuple » souligne t-il. Depuis cinq cent ans, poursuit François dans la vidéo, « les Philippins donnent au monde un exemple de fidélité et de dévouement profond au Seigneur et à son Église. Ils ont été un peuple de missionnaires qui répandent la lumière de l’Évangile en Asie, et jusqu’aux confins de la terre ».
Le Saint-Père est ensuite revenu sur le thème de ce Congrès : « Christ en nous, l’espérance de la gloire ». Un thème « d’une grande actualité » estime François. Car le Christ est « présent dans son Église par l’Eucharistie », et « la présence du Christ parmi nous est non seulement un confort, mais aussi une promesse de joie éternelle et de paix » mais aussi une invitation à être missionnaire, « pour apporter le message de tendresse, de pardon et de la miséricorde de Dieu à chaque homme, femme et enfant ». »

L’intégralité ici

« Débordement » de « persécutions » anti-chrétiennes en 2015, selon une ONG, L’Express

« Au moins 7.100 chrétiens ont été tués dans le monde en 2015 « pour des raisons liées à leur croyance », soit une augmentation de 63% par rapport à 2014, selon l’index annuel de cette organisation protestante évangélique fondée aux Pays-Bas.

« Chaque année ce nombre ne cesse d’augmenter, montrant une croissance de la persécution contre les chrétiens dans le monde », écrit Portes ouvertes (Open Doors) dans son rapport, qui fait état de 1.201 morts en 2012, 2.123 en 2013 et 4.344 en 2014.

L’ONG précise que ces chiffres, fruits d’informations de terrain et de divers recoupements (internet, presse…), « ne concernent que les assassinats de chrétiens prouvés de manière certaine », et affirme qu' »ils sont donc en dessous de la réalité ». Plus de 4.000 chrétiens (4.028) ont été tués dans le seul Nigeria, notamment sous l’effet des agissements du groupe jihadiste Boko Haram, mais aussi, pointe Portes ouvertes, d’exactions commises par des bergers peuls. »

L’intégralité ici

Présentation du Message du Pape pour le Carême 2016, CEF

« Ce matin a été présenté le Message du Pape François pour le Carême 2016. lI s’articule en trois points : la miséricorde à la lumière de la Parole de Dieu, les oeuvres de miséricorde et enfin, la relation entre le Carême et le Jubilé.

Le Cardinal Francesco Montenegro (photo), Archevêque d’Agrigente (Italie) et Membre du Conseil pontifical Cor Unum, a d’abord indiqué que la première partie traite de la miséricorde dans l’Ecriture et reprend le sens fondamental que le Pape donne à ce terme défini architrave (maîtresse poutre, NDLR) à la fois le mystère trinitaire et de la vie de l’Eglise. Le temps de Carême nous conduit au mystère pascal. Ceci devient encore plus évident lorsqu’on comprend que la croix du Christ est le point culminant de la révélation de la miséricorde du Père, et que Jésus est le visage de cette miséricorde ». Pendant le Carême, a-t-il ajouté, « l’Eglise a toujours invité les fidèles à mieux se nourrir plus de la Parole de Dieu. C’est pourquoi le Pape invite les chrétiens à explorer la question de la miséricorde à travers les pages de la Bible et les prophètes, qui ne se sont pas limités à réaffirmer que Dieu est miséricordieux. Ils indiquent clairement que ce que doivent également être ses enfants, dans le vivre un amour plus grand qui accorde une attention particulière aux enfants, aux pauvres et personnes sans défense ».

Les oeuvres de miséricorde sont le second point clef du Message. Elles font partie du trésor de la tradition chrétienne. Et si, pendant le Carême, nous fixons notre regard sur le Christ crucifié, et revivons dans la liturgie tout ce qu’il a souffert à cause de nous, »nous ne pouvons pas penser que ce visage unique a cessé d’être présent dans l’Histoire. » Le Cardinal Montenegro a confirmé que le Pape souhaite, pendant le Carême, « que chaque chrétien ressente le besoin d’être nourri par la Parole de Dieu, qu’il soit ouvert à la souffrance d’autrui, qu’il exerce des oeuvres de miséricorde. En tant que pasteur d’une Eglise qui vit certaines formes de pauvreté et se trouve face à plusieurs défis importants tels que l’immigration, le Pape a ajouté qu’on a parfois tendance à penser que la foi ne peut vivre que par la participation aux sacrements ou en priant. Or on ne peut exclure de la vie spirituelle les besoins des personnes, surtout les plus pauvres. Le résultat est ce genre de foi devient finalement stérile et insipide. Mais lorsque nous nous ouvrons à une plus complète qui, à la réflexion, est enracinée dans l’Evangile qui demande à être entendu et mis en pratique. La foi doit devenir contagieuse et joyeuse, enrichissant et stimulant l’expérience. Nous avons vu, par exemple, à Lampedusa, pendant le débarquement de milliers de personnes, lorsque nombre de groupes ont accepté le défi de l’ouverture à différentes formes de pauvreté… Il est clair que ce n’est pas facile, parce qu’il faut souvent compter sur une mentalité qui accepte difficilement les choses nouvelles… « .

» Le mystère pascal est le coeur de l’année liturgique et ce Carême est placé en plein coeur du Jubilé, a-t-il poursuivi. Dans cette perspective,le document souligne des questions relatives au contexte historique et culturel. D’où la proposition prophétique du Jubilé et un Carême placé sous son signe…et qui permet d’examiner le mode de vie des pauvres et d’entendre leur cri. C’est le Christ qui frappe à la porte de nos coeurs afin que nous choisissions et savourions la vie réelle. Dans ces premiers mois du Jubilé, en particulier à travers le symbole de la porte, nous avons pu faire l’expérience d’une beauté d’une miséricorde accessibles à tous: Non seulement la porte de la Basilique vaticane ou des basiliques majeures Rome, mais aussi les cathédrales des diocèses et surtout de certains lieux emblématiques de la pauvreté: Le foyer Caritas de Rome et des cellules de détenus. Grâce à ces options fortes, le Pape invite toute l’Eglise à aller à la rencontre des autres et en particulier des pauvres et des personnes souffrantes… Soutenus par sa miséricorde, apprenons à reconnaître Dieu ».

Pour sa part, Mgr Giampietro Dal Toso, Secrétaire du dicastère, a présenté deux initiatives de Cor Unum pour le Carême 2016. La première, suite à une demande du Saint-Père, est une retraite spirituelle pour ceux qui travaillent dans les services caritatifs de l’Eglise, afin qu’ils fassent mieux l’expérience de la miséricorde de Dieu. La seconde est une grande conférence internationale pour commémorer le dixième anniversaire de la publication de la première encyclique de Benoît XVI, Deus Caritas Est, qui aura lieu les 25 et 26 février au Vatican. »

source ici

Philippines: l’Eglise dynamisée par le Congrès Eucharistique Mondial, Aymeric Pourbaix, RCF

« Il est parfois sain de sortir de notre vision occidentale, européenne, pour voir ce qui se passe à l’autre bout de la planète. Surtout quand cela concerne l’Eglise catholique, dont le nom signifie « universelle ». Car alors, on découvre une Eglise en plein dynamisme, comme aux Philippines par exemple, où se déroule en ce moment même le 51e congrès eucharistique mondial. Il faut savoir que les Philippines, c’est le pays le plus catholique d’Asie, avec 80 % de sa population sur les 100 millions d’habitants. Sans compter le dynamisme de cette jeune Eglise, notamment en termes de vocations… Pour la messe finale du congrès, on attend un million de personnes, rien que ça !

Lors de l’homélie d’ouverture, dimanche dernier, l’archeveque de Rangoun, qui représentait le pape, a eu des mots très musclés, pour affirmer, je cite, que « l’eucharistie appelle à une troisième guerre mondiale contre la pauvreté ». Pauvreté qui sévit encore beaucoup dans cette partie du monde et dans ce pays. Notons au passage que cette troisième guerre mondiale là s’oppose à une autre, celle du terrorisme islamique, dénoncée par le pape à maintes reprises. Il y a donc là une marque de plus que l’universalité de l’Eglise se fait au service de l’homme, et non contre lui… »

à écouter ici

Une très ancienne église a été découverte en Cappadoce, Orthodoxie.com

Très importante découverte d’une église très ancienne, sans doute du Vème siècle : « L’église a été trouvée lors de travaux de terrassement destinés à la construction d’une maison d’habitation dans la petite ville de Nevşehir, au centre du plateau anatolien. Les autorités locales ont déjà déclaré que l’église ancienne pourrait devenir l’un des objectifs principaux de pèlerinages chrétiens. Selon le maire de la ville de Nevşehir Hasan Ünver, les murs de l’église sont ornés de fresques magnifiquement conservées avec des scènes de l’Ascension et du Jugement dernier. « Pour autant que nous le sachions, des fresques semblables ne sont pas connues dans d’autres églises anciennes. Certains savants les datent du cinquième siècle après Jésus-Christ » a précisé le maire. L’église ancienne, comme cela s’est avéré, n’est que l’un des sites dans toute la cité souterraine. Un tunnel d’une longueur de sept kilomètres a également été découvert. Actuellement, l’église n’a été que partiellement étudiée. Seule la voûte a été dégagée, et la hauteur de l’édifice n’est pas encore connue. L’archéologue Ali Aydın a annoncé que les travaux seraient interrompus jusqu’au printemps afin que les fresques ne souffrent pas de l’humidité hivernale. « Nous n’avons dégagé que quelques fresques », a déclaré l’archéologue, « et les autres seront dégagées avec le temps. Les fresques du fronton de l’église représentent la Crucifixion du Christ et son Ascension. Il y a également des fresques avec des représentations des apôtres, des saints et des prophètes Moïse et Élie », a-t-il ajouté. »

Source

église cappadoce

Espoir TV, la nouvelle chaîne chrétienne

Un peu plus de huit ans après la création de DieuTV, la grande famille de la télévision chrétienne évangélique francophone vient de s’agrandir avec le lancement de la chaîne thématique Espoir TV en Belgique.

Espoir TV a été fondée par la journaliste chrétienne Julie Tshienda Mwamba afin de donner aux églises protestantes évangéliques les moyens d’annoncer le message de l’Évangile par tous les médias modernes, c’est-à-dire la télévision, Internet, la téléphonie mobile…

La chaîne Espoir TV s’adresse non seulement aux chrétiens (protestants, évangéliques, pentecôtistes… ), mais à toutes les personnes qui cherchent un sens à leur vie, croyants ou non.

Le triple objectif que s’est fixé la chaîne est d’informer, d’édifier et de réconforter les chrétiens. « Notre but est d’offrir un espace disponible aussi bien à ceux qui souhaitent apporter un message d’amour, de paix, de vie, d’espoir… qu’à ceux qui ont besoin d’entendre ce message qui va les fortifier, les encourager, les restaurer… « , explique Julie Tshienda.

A ses débuts, la diffusion d’Espoir TV se faisait uniquement par Internet. Depuis quelques semaines, elle est également assurée via la box Orao Play (Canal 77 pour Oraotv Europe; Canal 47 pour Oraotv Amerique & Canada; Canal 27 pour Oraotv Afrique; Canal 91 pour Oraotv Scandinavie… ).