Chocolat, L’Agenda chrétien

Critique positive : « Un grand film pour deux grands acteurs: le petit-fils de Chaplin (James Thiérée) et l’incroyable Omar Sy nous font vivre toutes les émotions possibles au travers de ce scénario librement inspiré du vrai Chocolat. L’amitié et l’amour sont au-dessus des codes et des lois. Une histoire d’humanité où s’entrechoquent amour et haine, tolérance et mépris. A voir a tout prix… avec un gros paquet de mouchoirs. »

Source

Jésus et l’islam, veroniquechemla.info

Critique fouillée ici

« Accompagnée d’une version littéraire Jésus selon Mahomet, la série documentaire télévisuelle en sept épisodes « Jésus et l’islam » de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur parait ambitieuse, mais confuse, voire ambiguë en raison de son manque de rigueur terminologique.

En effet, les mots n’ont pas le même sens en islam et dans les religions bibliques – judaïsme et christianisme -, et les personnages, bien que souvent quasi-homophones, leurs identité et rôles, s’avèrent profondément distincts : l’« Ibrâhim » du Coran est un prophète d’Allah alors que l’Abraham biblique est un patriarche, l’« Îsâ » du Coran, livre incréé, n’est pas le « Jésus » ou Yehoshua (Yahvé sauve, en hébreu), de la Bible, etc. »

Jésus et l’islam, Télérama

« Théologiens, historiens… en plan fixe : dans la veine rigoureuse de leurs films précédents (“Corpus Christi”, “L’Apocalypse”), Gérard Mordillat et Jérôme Prieur mettent en lumière les nombreuses passerelles qui relient l’islam et le christianisme. Un enjeu essentiel en ces temps de crispations. »

L’intégralité ici

Jésus et l’islam, La Croix

« Pourquoi le Coran affirme-t-il, dans la sourate 4, que Jésus n’a été crucifié qu’« en apparence » ? Pourquoi le messie des chrétiens, considérés par eux comme Fils de Dieu, est-il si souvent présenté comme « fils de Marie » ? Le prophète Mohammed était-il analphabète comme l’affirme la Tradition musulmane ? Et comment expliquer la présence de termes issus du syriaque, de l’araméen ou même du grec dans le Coran ? »

L’intégralité ici

5123_jesus-islam-coran_440x260

Jésus, un prophète de l’islam, Le Monde des Religions

« C’est en partant des versets concernant la crucifixion (s. 4, v. 157 et 158) que les réalisateurs Gérard Mordillat et Jérôme Prieur donnent la parole à vingt-six chercheurs de renommée internationale – parmi lesquels Jacqueline Chabbi, François Déroche, Claude Gilliot, Hichem Djaït, Mohammad Ali Amir-Moezzi –, interrogeant la dimension théologique, historique et littéraire du texte. Historiens, philologues, épigraphistes de diverses cultures sont invités à « réfléchir à voix haute » dans une série documentaire très sobre : les réalisateurs ont décidé de « bannir tout ce qui [est] de l’ordre de l’illustration et de l’imagerie pour [se] concentrer sur la pensée, la parole et l’art du portrait ». C’est surtout pour eux l’occasion, après le succès de Corpus Christi (Arte, 1997), d’interroger la naissance de l’islam et de réfléchir à « ce que nous fait parvenir l’Arabie du VIIe siècle » à travers le Coran et les textes de la Tradition musulmane. »

L’intégralité ici

5123_jesus-islam-coran_440x260

Jésus et l’islam, interview des auteurs, Leblogdocumentaire

Ce sont les réalisateurs qui expliquent leur travail. Extraits :
« Comment en êtes-vous venus à ce projet sur Jésus et l’islam ?

Gérard Modillat : Lorsqu’on se lance dans la lecture du Coran, la surprise c’est de découvrir que Jésus non seulement est présent, ce que tout le monde sait plus ou moins, mais qu’il y tient une place extrêmement importante. Cela a été une découverte quand nous avons commencé la préparation de cette série il y a bientôt quatre ans.

Jérôme Prieur : Combien de fois nous a-t-on demandé ces dernières années : « alors, quand est-ce que vous vous intéressez au Coran ? ». Jésus, à nouveau, nous offrait un carrefour. le personnage nous permettait de ne pas être illégitimes pour enquêter, non pas sur l’islam – le projet de cette série n’est pas de faire le tour de l’islam, ce serait une ambition démesurée – mais autour de la période de gestation de l’islam, tout en travaillant au plus près du texte du coran. »

L’intégralité ici

5123_jesus-islam-coran_440x260

Court métrage de 1953 sur le Mont Athos

« Au cœur de la Méditerranée, le Mont Athos abrite depuis dix siécles des moines et leurs secrets derrière les épaisses murailles de ses monastères.
Sur ses pentes s’accrochent les villages des moines qui ont préféré la vie rustique à celle de la régle. Seul un treuil relie le monde à cette falaise du silence dont l’entrée est interdite à tout imberbe, femme ou animal femelle. Aucun être ne peut naître dans ces lieux. On y meurt seulement, sans larmes et sans monument. La prière constitue l’essentiel de l’activité des moines. Telle est le vie sereine de ces hommes qui, aprés avoir beaucoup prié, n’ont d’autres choses à faire que suivre le rythme des occupations saisonnières ou se livrer à des travaux plus nobles telles l’étude, la peinture ou la gravure.
Si le Mont Athos a quelque peu perdu de son prestige et de son influence d’autrefois, il reste fidèle à sa raison d’être : une immense prière lancée vers le ciel et qui précède le passage dans l’au-delà. »

La sainteté à portée de main, Editions de l’Emmanuel. KTO

« En plein synode de la famille, et au lendemain de la canonisation des époux Louis et Zélie Martin, parents de sainte Thérèse de Lisieux, nous recevons un couple, Odile et Sylvain Delye. Ils sont les auteurs, en collaboration avec le Père Olivier Ruffray, recteur du Sanctuaire de Lisieux, du livre « Louis et Zélie Martin. La sainteté à portée de main » (Editions Emmanuel). Odile et Sylvain nous livrent le témoignage de leur vie de couple et leur parcours spirituel également en tant qu’équipiers Notre-Dame et membres associés de la Communauté Saint-Martin. »

Source. Diffusé le 19/10/2015 / Durée : 26 minutes