Musée d’Orsay, Paris Huile sur étoiles. MDR

« L’expérience mystique inspira les peintres à la fin du XIXe siècle. Le musée d’Orsay nous convie à leur voyage vers ce que l’on ne voit pas. Un pas vers l’abstraction.
« «Le monde semble n’être que vacarme et angoisse, cependant l’herbe et les arbres continuent de pousser. Et même si un jour la terre entière est couverte de blocs de béton, le grand ballet des nuages se poursuivra dans le ciel ; ici et là des hommes continueront d’ouvrir, grâce à leur art, la porte d’accès au divin. » »
source

Sept artistes exposent l’art sacré aux Frênes de Warnach. Cathobel

Cathobel : « Entre Pentecôte et Trinité, les Frênes à Warnach ouvrent leur frondaison, comme presque tous les ans maintenant, à quelques artistes dont les œuvres (peintures et sculptures) traduisent dans leur chemin propre les mystères, les questions, les beautés et les souffrances éprouvées. A voir du 3 au 11 juin de 15h à 18h, et du 12 au 16 juin sur rendez-vous. Cette année, les Frênes accueillent sept artistes aux parcours et aux inspirations différentes. »

Soirée ‘portes ouvertes’ pour l’équipe sénonaise du catéchuménat le 10 juin 2017

Pour marquer la fin de cette année riche de rencontres, de temps forts, de célébrations, et accueillir tous ceux qui souhaitent des renseignements ou cheminer vers les sacrements de l’initiation chrétienne, ou tout simplement vivre un temps de convivialité, n’hésitez pas à y aller !
source

Une heure, une Œuvre Caravage et le « Saint-Jean-Baptiste » de Malte, ou le testament caché, 12 juin. Bernardins

Chaque mois, une heure de pause devant une toile de maître pour la regarder, la comprendre et vivre grâce à elle une expérience spirituelle, et méditer plus avant sur le mystère de la vie, de l’amour, de Dieu.
Le lundi de 12h45 à 13h30 : en 3/4 d’heure le cours abordera une oeuvre, un artiste ou un groupe d’oeuvres autour d’une thématique, suivi d’un temps d’échange pour ceux qui le souhaitent.
Tarifs : 10 € – 5 € (réduit)
Tarif réduit pour les étudiants, les moins de 26 ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires des minimas sociaux. Gratuit le jour même sur place pour les bénéficiaires des tarifs réduits dans la limite des places disponibles.
Chaque séance est indépendante des autres.
source

Ouverture mensuelle du musée diocésain à Namur. Cathobel

Le trésor de la cathédrale Saint-Aubain est présenté avec la collection du musée diocésain. Créé au début du XXe siècle, celui-ci a pour mission d’accueillir et de conserver le patrimoine religieux namurois.
Le trésor de la cathédrale, ancienne collégiale comtale, reflète plus de 900 ans d’évolution politique et religieuse de la ville de Namur. Il comporte des œuvres prestigieuses comme la couronne-reliquaire des Saintes épines, reliques provenant de Constantinople, ou la statuette-reliquaire de saint Blaise, qui appartenait aux comtes de Namur. Quant au musée, il préserve des œuvres de types et d’époques très variés (châsse portative mérovingienne d’Andenne, Vierge en majesté de Cens, sculptures du Maître de Waha…). De nombreuses pièces de ce musée voyagent, régulièrement, à travers le monde. Elles sont présentées dans les musées les plus prestigieux. C’est notamment le cas de la couronne-reliquaire des Saintes épines.
Durant la belle saison, le musée sera ouvert tous les premiers samedis du mois: le 3 juin, le 1er juillet, le 5 août, le 2 septembre, le 7 octobre, de 14 à 17h. Une visite guidée est prévue à 15h. L’entrée est gratuite.
source

Journées des églises Ouvertes : Faites bouger les pierres ! Cathobel

Cette année, près de 600 monuments religieux se « mettent en mouvement » les 3 et 4 juin à l’occasion des Journées des Eglises Ouvertes.

Depuis dix ans, le premier week-end de juin est consacré en Belgique et au Luxembourg à la (re)découverte du patrimoine religieux, souvent méconnu. Il s’agit alors de rendre vie à ces édifices sacrés en se laissant toucher par leurs volumes élancés; de faire vibrer l’âme de leurs sculptures inspirées, de faire battre leur cœur en écho à celui des visiteurs, d’habiter le silence recueilli de ces édifices qui sont avant tout des lieux de prière…

La fête et le mouvement seront les fils conducteurs de cette dixième édition. Dans le programme de ces journées figure donc un éventail d’évènements colorés tels que concerts, spectacles de danse, circuits, expositions, animations, visites guidées, conférences ou bien encore jeu de piste. Ce sera notamment le cas à Saint-Pierre (Libramont-Chevigny) pour découvrir l’histoire de l’église Saint-Pierre-aux-Liens et y vérifier la légende qui raconte qu’un mystérieux trésor est enfoui depuis des siècles en ce lieu…

Bref, de quoi créer une dynamique dans les édifices religieux, pour les faire redécouvrir sous un autre aspect et montrer ainsi combien ce patrimoine est vivant!

Ce week-end festif est organisé par le réseau Eglises Ouvertes, qui a pour objectif de rendre le patrimoine religieux accessible à chacun et porteur de sens pour la collectivité, en Belgique, dans le nord de la France et au Luxembourg.

Cette année, plus de 350 édifices de culte vont offrir un accueil spécifique aux visiteurs en dehors des célébrations.

Pour préparer au mieux votre circuit de visites, rendez-vous sur www.eglisesouvertes.eu