Ouverture mensuelle du musée diocésain à Namur. Cathobel

Le trésor de la cathédrale Saint-Aubain est présenté avec la collection du musée diocésain. Créé au début du XXe siècle, celui-ci a pour mission d’accueillir et de conserver le patrimoine religieux namurois.
Le trésor de la cathédrale, ancienne collégiale comtale, reflète plus de 900 ans d’évolution politique et religieuse de la ville de Namur. Il comporte des œuvres prestigieuses comme la couronne-reliquaire des Saintes épines, reliques provenant de Constantinople, ou la statuette-reliquaire de saint Blaise, qui appartenait aux comtes de Namur. Quant au musée, il préserve des œuvres de types et d’époques très variés (châsse portative mérovingienne d’Andenne, Vierge en majesté de Cens, sculptures du Maître de Waha…). De nombreuses pièces de ce musée voyagent, régulièrement, à travers le monde. Elles sont présentées dans les musées les plus prestigieux. C’est notamment le cas de la couronne-reliquaire des Saintes épines.
Durant la belle saison, le musée sera ouvert tous les premiers samedis du mois: le 5 août, le 2 septembre, le 7 octobre, de 14 à 17h. Une visite guidée est prévue à 15h. L’entrée est gratuite.
source

Chartres, Vitrail de Joseph – Jusqu’aux prisons de pharaon

Vendredi 14 juillet à 21h00, VITRAUX GRAND FORMAT
dans le cadre des Soirées Autrement 2017

Vitrail de Joseph – Jusqu’aux prisons de pharaon
Une histoire tirée du livre de la Genèse, aux rebondissements multiples.

Dans cette première partie, Joseph, dont un songe lui laisse entendre qu’il aura un destin exceptionnel part donner à boire et à manger à ses frères. Précipité par eux dans un puits, puis vendu à des marchands égyptiens, il devient l’esclave de Putiphar, officier de Pharaon. Accusé pas sa femme d’avoir tenté de la séduire, Joseph est jeté en prison où il étonne ses compagnons par sa capacité à prévoir l’avenir…
Il y est question de pains et de grappes.

Les vitraux sont projetés sur grand écran. Vivacité des couleurs, exactitude des gestes, richesse des décors : les scènes défilent sous nos yeux et nous étonnent encore, huit siècles après. Peu à peu, tous les détails apparaissent : l’histoire devient ‘vivante’.

Église St-Julien à Thury : inauguration du trésor et réception du reliquaire

Ce dimanche 9 juillet 2017, l’église St-Julien à Thury a rassemblé environ quatre-vingt personnes pour l’inauguration du trésor de l’église et la bénédiction du reliquaire de saint Caradeu fraîchement restauré. Le père Joseph NADLONEK, curé de la paroisse St-Pierre St-Paul de Puisaye-Forterre, était bien sûr présent ainsi qu’un certain nombre de personnalités locales : monsieur Claude CONTE, maire de Thury, monsieur André GROSSIER, maire honoraire et monsieur Michel MOUROT, président de l’association des Amis de l’église.

C’est accompagné par l’Harmonie de Thury et la chorale Fort’air que le reliquaire fait son entrée dans la nef de l’église. La procession est ouverte par Marie-Hélène BIZOT, membre de l’EAP et responsable de la catéchèse. Elle porte dans ses mains la statuette en bois polychrome du saint patron de l’église, Julien de Brioude, datée du XVIIe siècle.

source

Ouverture mensuelle du musée diocésain à Namur. Cathobel

Le trésor de la cathédrale Saint-Aubain est présenté avec la collection du musée diocésain. Créé au début du XXe siècle, celui-ci a pour mission d’accueillir et de conserver le patrimoine religieux namurois.
Le trésor de la cathédrale, ancienne collégiale comtale, reflète plus de 900 ans d’évolution politique et religieuse de la ville de Namur. Il comporte des œuvres prestigieuses comme la couronne-reliquaire des Saintes épines, reliques provenant de Constantinople, ou la statuette-reliquaire de saint Blaise, qui appartenait aux comtes de Namur. Quant au musée, il préserve des œuvres de types et d’époques très variés (châsse portative mérovingienne d’Andenne, Vierge en majesté de Cens, sculptures du Maître de Waha…). De nombreuses pièces de ce musée voyagent, régulièrement, à travers le monde. Elles sont présentées dans les musées les plus prestigieux. C’est notamment le cas de la couronne-reliquaire des Saintes épines.
Durant la belle saison, le musée sera ouvert tous les premiers samedis du mois: le 1er juillet, le 5 août, le 2 septembre, le 7 octobre, de 14 à 17h. Une visite guidée est prévue à 15h. L’entrée est gratuite.
source