Chanter les psaumes responsoriaux dans la nouvelle traduction liturgique. PLC

Depuis l’Avent 2014 nous sommes invités à nous « emparer » des nouvelles antiennes et de la nouvelle découpe des psaumes responsoriaux. Une chance et un bonheur pour que notre esprit ne s’engourdisse pas et renouvelle ainsi notre réception de la Parole. Bien entendu, des compositeurs ont revu leurs compositions antérieures ou ont commencé ce travail considérable. Pour vous aider dans votre choix nous avons indiqué sur une échelle de 1 (le plus simple) à 3 (le plus exigeant) le niveau technique supposé pour l’assemblée. Enfin, rappelons que la mise en œuvre ordinaire du psaume responsorial est l’unisson, accompagné ou non ; l’habillage polyphonique reste une option festive, donc exceptionnelle.

1. Les psaumes reliés en cahier, classeur ADF-Bayard Musique publie les compositions du Fr. André Gouzes. Fidèle à sa conception, le dominicain élabore des versions avant tout conçues pour un chœur polyphonique, tant pour les antiennes que pour les tons psalmodiques. Il n’y a pas d’accompagnement d’orgue expressément prévu. En priorité pour les communautés qui ont une chorale susceptible de magnifier ces compositions. Niveau technique : 3 Avec CD audio

Le même éditeur propose les compositions du P. Michel Wackenheim qui a orienté son travail vers les communautés possédant des moyens plus simples. Sa démarche va jusqu’à proposer des polyphonies à 4, 3 ou 2 voix mixtes, ce qui rendra des services évidents dans plus d’un endroit. Ici aussi, il n’y a pas d’accompagnement d’orgue prévu, mais l’adaptation au clavier sera plus aisée que chez le Fr. Gouzes. Niveau technique : 1 Avec CD audio

Fiches dominicales a sollicité le P. Louis Groslambert dont chaque psaume est décliné en deux versions : voix mixtes et voix égales. Chaque psaume est également pourvu d’un ton par verset ou par strophe. Le rassemblement des partitions en classeur permet une grande souplesse d’utilisation. Il est le seul à regrouper les trois années. Niveau technique : 1 à 2

Magnificat a regroupé les compositions que Philippe Robert écrit pour sa revue mensuelle. Celles-ci sont proposées à l’unisson, sans accompagnement, avec un ton par verset ou par strophe, avec indications d’accords. Niveau technique : 2

Artège vient de publier le dernier-né de ces psautiers, composé par Yves Lafargue. Son recueil est spiralé, très pratique à
source

Chanter au souffle de Vatican II à Lyon les 15 et 16 juin. PLC

Au mois de juin, des journées d’études ouvertes à tous sont organisées par Lyon Catholic University ejn partenariat avec l’Association des Amis du Père Marcel Jopseph Godard.

Ces journées se dérouleront le jeudi 15 et le vendredi 16 juin et porteront sur le thème Chanter au souffle de Vatican II : Le chant liturgique en France, en jeux théologiques et ecclésiaux

Ces dernières décennies, le chant liturgique a connu de profondes évolutions, a suscité débats ou tensions. Ces changements se sont révélés sous les effets du développement des communautés, de l’éclatement des genres, de la recomposition du tissu paroissial, et les influences d’autres Églises. Comment le chant est-il aujourd’hui révélateur des évolutions du langage théologique, des sensibilités spirituelles, des orientations pastorales ? Plus de cinquante ans après Vatican II, ne faut-il pas à nouveau nous interroger et évaluer comment le chant, dans cette traversée de plus d’un demi-siècle, répond à sa fonction ministérielle en liturgie et nous aide à mieux célébrer ?
source

Liège, 6 mai : Concert de Yasmina di Meo au profit du Centre Don Bosco d’Alep. Belgicatho

Yasmina di Meo en concert à Liège

Au profit du centre Don Bosco d’Alep en Syrie

Samedi 6 mai 2017 à 20h

Eglise Saint François de Sales

(rue Jacob Makoy, 34a – 4000 Liège)

« Don Bosco est vivant, plus vivant que jamais en Syrie, à Alep. Dans la désolation et parmi les décombres, la maison salésienne ouvre tous les jours ses portes pour accueillir des centaines de bambins, d’enfants et de jeunes parce que nous voulons à tout prix qu’à côté de la mort que l’on voit partout, la vie continue. Et je peux affirmer qu’au lieu de diminuer, le nombre de jeunes continue d’augmenter. Je suis ému de voir plus de mille cinq cents enfants et jeunes, le double d’avant, qui veulent venir dans la maison de Don Bosco pour rencontrer d’autres jeunes, pour vivre, pour prier et pour jouer. »

Père Munir El Raì, Provincial Salésien du Moyen-Orient.

Yasmina di Meo est née au Liban en temps de guerre, dans une famille chrétienne. Elle y vit plus de six années avant de s’installer avec sa famille à Paris.

Elle baigne dans une culture grecque-catholique et une éducation entre Orient et Occident, où l’on parle français, arabe et anglais.

Depuis son plus jeune âge, sa rencontre avec le Seigneur et son engagement pour la musique, étroitement liés et indissociables, constituent son principal chemin. Dans un style entre pop-rock et musique world, elle y chante en grec et en arabe dans ses adaptations des chants byzantins de son enfance, mais également des compositions en anglais et en français.

Seule au piano ou accompagnée de ses musiciens, elle poursuit en France et Europe son histoire d’amour sur scène avec le public.

Les bénéfices du Concert qu’elle donnera le 6 mai prochain servira à soutenir les activité du centre de jeunes Don Bosco d’Alep en Syrie.

Parking sur la cour de l’école don bosco (entrée par le 59, rue des wallons)

Paf : libre

Contact et info – Rudy Hainaux – rue Jacob makoy, 34a – 4000 Liège – rudy.hainaux@gmail.com – 04.252.64.18