Le patrimoine catholique oriental : Chapelle Saint-Georges des Roumains. Oeuvre d’Orient

« À l’approche de la journée du patrimoine oriental à Paris le 21 janvier prochain, nous vous proposons une série découverte des églises et des communautés orientales à Paris. 4ème épisode de notre série avec la Chapelle Saint-Georges des Roumains, église Grecque-Catholique Roumaine. »
suite

Panorama de la sculpture d’Eglise à Marseille par Brigitte Feret. Diocèse de Marseille

es églises de Marseille proposent au visiteur,outre le strictmobilier liturgique rituel issu aussi bien de l’histoire propre de celles qui subsistent dans la cité que de leurs- consoeurs disparues,un véritable voyage dans la statuaire au fil du temps qu’il est impossible,tant les éléments sont abondants,d’analyser pièce à pièce faute de temps

Aricle de Brigitte-FÉRET
Conservateur du Patrimoine
source

Reportage photographique sur les sculptures et bas-reliefs en bronze de l’église des saints nouveaux martyrs et confesseurs de Russie, en construction à Moscou. Orthodoxie.com

« On peut voir sur le lien ci-dessous un reportage photographique de la fonte des bas reliefs en bronze des portails de l’église des saints nouveaux martyrs et confesseurs de Russie à Moscou, en construction près du monastère Sretensky à Moscou, et dont l’achèvement est prévu en 2017. Les sculptures et bas-reliefs en bronze représentent les saints nouveaux martyrs, les anges et sont accompagnés de textes et d’ornementations. Ces œuvres uniques, reposant sur les traditions iconographiques, ont été réalisées par les sculpteurs moscovites Vitaly Chanov et son épouse Daria Ouspensky. Les photos ont été effectuées par Anatoly Gorianov. »
source

Journée artistique Mosaïc, Paris, 26 novembre 2016

Pour les groupes de musique, de danse, de théâtre, les chorales et autres artistes.
Exposition des œuvres et concert.
Des groupes de musique/chorales, de théâtre et de danse se succèderont à partir de 13h jusqu’au soir.

Un espace sera réservé aux artistes-peintres pour exposer leurs oeuvres.
Les dons et les talents de nos Eglises unis pour la gloire de notre Seigneur !
À l’église réformée de l’Étoile, 54-56 av. de la Grande Armée.
(metro ligne 1, arrêt Argentine)
Renseignements et inscriptions de votre (vos) groupes auprès de David Brown
06 40 17 49 51

Que nous veut L’homme qui marche d’Alberto Giacometti ? Sources

Que nous veut-il ? Que veut-il nous dire, cet homme « immobile à grand pas » ? Les mots sont de Paul Valéry dans Le cimetière marin. Il le disait d’Achille. « Pour l’âme, disait-il, Achille immobile à grands pas ». Achille, le héros, archétype de l’humain ! Pour son âme, son essentiel, l’homme est celui qui marche. Et même immobile, toujours à grands pas.
Enigme fascinante

L’homme qui marche. Nous avons dans l’œil cette sculpture des plus célèbres d’Alberto Giacometti. Son saisissant contraste de mobilité et d’immobilité. S’il nous fascine et nous interroge, cet homme qui marche, c’est sans doute à porter devant nous une énigme. Énigmatique et fascinant, oui, il l’est comme peut l’être tout ce qui nous semble à la fois bien connu, familier et dont nous peinons pourtant à percevoir le sens. Ce qui nous est présenté là, pas de doute que cela nous concerne, mais qu’est-ce que cela veut nous dire ? Et d’abord qui est-il ce « nous » ?

Nous qui nous pressons dans les musées et les expositions pour voir Giacometti dans ses œuvres, pratique essentielle à ce qui est pour nous « culture ». Nous autres occidentaux de haute modernité, possédés d’une passion pour l’art en général et l’art contemporain tout particulièrement. Nous en sommes bien d’accord, mais rien ici à même d’éclairer ce qui dans L’homme qui marche peut bien « nous » être une énigme.
suite

Bénédiction de la boutique “Artisanat Monastique”. Paris Catholique

17 novembre à 10h, Magasin « Artisanat Monastique » 68 bis Avenue Denfert Rochereau 75014 Paris

– 10h, messe dans la chapelle de la Visitation, 68 avenue Denfert Rochereau 75014, avec la présence de nombreux bénévoles, suivie de la bénédiction du nouveau magasin de l’Artisanat Monastique.

– 14h, découverte des produits artisanaux fabriqués par les moines et moniales. A cette occasion dégustation des produits alimentaires proposés par des religieux et visite des stands très variés. Une bonne occasion pour faire ses courses pour les fêtes de fin d’année.

Les Sœurs de la Visitation abritent dans leurs locaux l’association Aide au Travail des Cloîtres (ATC), et son magasin « Artisanat Monastique », 68 bis Avenue Denfert Rochereau 75014.

Suite à cette rénovation, c’est une véritable nouvelle boutique au service de l’œuvre confiée en 1951 par l’Église de France et les responsables des grands ordres monastiques à l’Association du Travail des Cloitres (ATC). Cette Œuvre, à but non lucratif, a pour objet « de prêter assistance, par tous les moyens possibles, aux communautés religieuses qui doivent demander au travail les ressources nécessaires à la subsistance de leurs membres ».

De tradition millénaire, le travail monastique fait partie intégrante de la vie des moines et moniales selon la règle de Saint Benoît « Ora et labora » (« Prie et travaille »).

Aujourd’hui la distribution de ces produits permet aux monastères de subvenir à leurs frais courants tels que alimentation, chauffage, électricité et, pour nombre d’entre eux, le travail monastique est une question de survie économique.

L’Artisanat Monastique, commercialise pour plus de 150 monastères en France, près de 3 000 pro-duits dans 6 magasins et un site marchand, www.artisanatmonastique.com.

Certaines abbayes ont particulièrement développé le travail monastique en devenant de véritables PME créatrices d’emplois locaux et c’est ainsi que tout récemment l’Abbaye de Saint-Wandrille en Normandie a décidé de créer une bière pour compenser l’abandon de leur principale activité économique, l’archivage numérique de documents. Celle-ci, première bière d’abbaye produite en France, sera proposée à la dégustation lors de la journée d’inauguration de la nouvelle boutique le 17 novembre 2016.

L’offre de l’Artisanat monastique, très variée, couvre de nombreuses familles de produits :

Alimentaire : confitures, miels, gâteaux, confiserie, chocolats, boissons, charcuterie,…
Arts de la table
Cadeaux de naissance
Cosmétiques : eaux de toilette, crèmes de jour, baumes de massage…
Cadeaux de communion et confirmation
Arts Religieux
Cortège de mariage
Maroquinerie

source

Radio Notre Dame : Le mariage entre le contemporain et l’historique vous choque-t-il ?

A l’occasion du Salon international du patrimoine culturel qui a lieu du 3 au 6 décembre au Carrousel du Louvre à Paris, Ariane Lecoeur recevait Arielle Courty, rédactrice en chef de Bâtisseurs, la revue des Chantiers du Cardinal et Brice Piechaczyk, architecte associé chez Enia Architecte dans l’émission « En quête de sens » du 28 octobre 2016. Le thème : Le mariage entre le contemporain et l’historique vous choque-t-il ?
A écouter ici

La 3D se porte au secours du patrimoine des cathédrales. lesechos.fr

« Dresser des cartes numériques en 3D pour protéger les cathédrales des ravages du temps est une initiative originale de préservation du patrimoine national. En Picardie, berceau de l’architecture gothique, cette idée a germé dès les années 1990, avec le lancement des premières campagnes de numérisation, alors menées par l’archéologue américain Stephen Murray, chercheur à l’université de Columbia. Depuis ces tout premiers essais, cet éminent scientifique a collaboré avec le laboratoire Modélisation, information et systèmes (MIS), de l’université de Picardie Jules Verne, pour améliorer la précision et la qualité des mesures. A Beauvais, en mai dernier, une nouvelle campagne a ainsi démarré pour comprendre les secrets du plus haut choeur gothique d’Europe, culminant à 48,5 mètres. Car la situation de l’édifice inquiète les scientifiques. »
suite