Radio Notre Dame : Le mariage entre le contemporain et l’historique vous choque-t-il ?

A l’occasion du Salon international du patrimoine culturel qui a lieu du 3 au 6 décembre au Carrousel du Louvre à Paris, Ariane Lecoeur recevait Arielle Courty, rédactrice en chef de Bâtisseurs, la revue des Chantiers du Cardinal et Brice Piechaczyk, architecte associé chez Enia Architecte dans l’émission « En quête de sens » du 28 octobre 2016. Le thème : Le mariage entre le contemporain et l’historique vous choque-t-il ?
A écouter ici

La 3D se porte au secours du patrimoine des cathédrales. lesechos.fr

« Dresser des cartes numériques en 3D pour protéger les cathédrales des ravages du temps est une initiative originale de préservation du patrimoine national. En Picardie, berceau de l’architecture gothique, cette idée a germé dès les années 1990, avec le lancement des premières campagnes de numérisation, alors menées par l’archéologue américain Stephen Murray, chercheur à l’université de Columbia. Depuis ces tout premiers essais, cet éminent scientifique a collaboré avec le laboratoire Modélisation, information et systèmes (MIS), de l’université de Picardie Jules Verne, pour améliorer la précision et la qualité des mesures. A Beauvais, en mai dernier, une nouvelle campagne a ainsi démarré pour comprendre les secrets du plus haut choeur gothique d’Europe, culminant à 48,5 mètres. Car la situation de l’édifice inquiète les scientifiques. »
suite

Une journée de formation autour de la statuaire. Cathobel

« Si vous êtes passionné par la statuaire chrétienne, réservez la journée du 28 octobre! C’est en effet le culte du Christ et des saints dans la statuaire chrétienne qui seront déclinés à l’attention des accueillants et des guides dans les églises. Phénomène populaire, spontané en apparence, la dévotion aux saints était étroitement encadrée par les autorités ecclésiales qui désiraient faire des saints des modèles de vie chrétienne. »
suite

Tinguely : des sculptures qui ne cessent de nous interpeller. Radio Notre Dame

« À quelques heures de l’ouverture de la FIAC, les critiques fusent à nouveau sur le manque d’intérêt des institutions françaises, des collectionneurs français pour les artistes français, etc. Pour faire un peu mentir ce constat récurrent, vrai et un brin lassant, il faut souligner le travail de la galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois qui, depuis sa création en 1990, expose parallèlement aux artistes qu’elle défriche des artistes du Nouveau Réalisme, un des plus grands courants artistiques de l’après-guerre, né à Paris en 1960 à l’initiative d’Yves Klein et de quelques autres. Dont Jean Tinguely (1925-1991), artiste bien connu, mari de Niki de Saint-Phalle, auteur de « sculptures-machines » faites de morceaux de ferraille récupérés, autant bizarres que sonores. »
suite

journée de formation autour de la statuaire. Cathobel

Si vous êtes passionné par la statuaire chrétienne, réservez la journée du 28 octobre ! C’est en effet le culte du Christ et des saints dans la statuaire chrétienne qui seront déclinés à l’attention des accueillants et des guides dans les églises.

Phénomène populaire, spontané en apparence, la dévotion aux saints était étroitement encadrée par les autorités ecclésiales qui désiraient faire des saints des modèles de vie chrétienne. On ne s’étonnera donc pas que les représentations du Christ et des saints dans la statuaire ont évolué au cours de l’histoire. Elles se sont adaptées aux mentalités et aux contraintes de la société des différentes époques. Tant le style que la fonction, le sens, la symbolique et la spiritualité exprimée dans les œuvres doivent être replacés dans leur contexte.

Infos : ACT – Inès De Sousa, rue du Houmier, 84 – 4140 Florzé 04. 344.48.81 – act@reliures.org

Patrimoine religieux : Des transformations insolites. Le Monde des Religions

« Constructions, réaffectations, développement du tourisme : les édifices religieux ne bénéficient pas du même traitement partout. Découvrez quelques transformations remarquables avec notre cartographie » : ici

Des archéologues mettent au jour un temple juif désacralisé. Le Monde de la Bible

« Un temple juif désacralisé au VIIIe siècle av. J.-C. a été mis au jour par des archéologues à Tel Lakish en Israël. Ses autels écornés et la présence d’une chaise percée illustrent les méthodes bibliques pour abolir les cultes païens et les temples juifs concurrents de Jérusalem. »
source

Le patrimoine belge exposé à New-York. Cathobel

La croix reliquaire de la Sainte-Croix ainsi que la crosse et un des deux anneaux épiscopaux de Jacques de Vitry ont été prêtés au Metropolitan Museum de New York pour l’exposition Jerusalem 1000-1400: Every People Under Heaven consacrée au rôle de la ville sainte dans le façonnement des arts durant la période 1000-1400.

Autre prêt belge exceptionnel avec la mitre brodée d’or et d’argent déplacée à Londres pour l’exposition Opus Anglicanum: Masterpieces of English Medieval Embroidery qui se tient jusqu’au 5 février 2017 au Victoria & Albert Museum.

Ces différentes pièces liées au Trésor d’Oignies sont d’une grande valeur esthétique et historique; elles illustrent le rôle important joué par Jacques de Vitry dans l’histoire du 13e siècle. Ce dignitaire religieux et mécène est l’objet d’une étude scientifique novatrice : le projet CROMIOSS (Études croisées en Histoire et en sciences exactes sur les mitres et les ossements de l’évêque Jacques de Vitry).

Le Trésor d’Oignies est un ensemble de pièces d’orfèvrerie exceptionnel produit par l’atelier du prieuré d’Oignies au 13e siècle. Il est repris depuis 1978 parmi les sept merveilles de Belgique et classé depuis 2010 comme Trésor de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les objets ayant appartenu à Jacques de Vitry font partie de ce Trésor exposé au TreM.a à Namur.
source