Au théâtre, Oh mon doux pays raconte le drame syrien. La Croix

Théâtre du Soleil (petite salle), Cartoucherie de Vincennes, à Paris

Une femme, seule, dans sa cuisine. En direct, elle prépare de la kebbeh (voir la recette plus bas) – des boulettes orientales en forme d’obus, à la viande qui saigne et que l’on malaxe… Tout en s’affairant, elle se retourne sur son passé, évoque sa rencontre avec un opposant syrien, dans un café. Ils ne tardent pas à s’aimer. Mais un jour, l’homme lui annonce son retour impératif en Syrie. Elle attend son retour. Puis décide de la rejoindre. Commence alors, pour elle, un long périple qui l’entraînera jusque là-bas, avec des haltes au Liban et en Jordanie.

source

Spectacle Pierre et Mohamed. Diocèse de Valence

« Il y a seize ans, le 1er Août 1996, Mgr Pierre Claverie, dominicain et évêque d’Oran, était assassiné avec Mohamed Bouchikhi, un jeune algérien qui le conduisait à son évêché. La pièce rend hommage au message d’amitié, de respect et de volonté de dialogue interreligieux de Pierre Claverie ainsi que de la fidélité et de l’amitié profonde de Mohamed Bouchikhi. Cette relation simple et exceptionnelle à la fois ne pourra laisser personne indifférent.
« Le dialogue est une oeuvre sans cesse à reprendre : lui seul nous permet de désarmer le fanatisme, en nous et chez l’autre », dit Pierre Claverie. Un message qui n’a rien perdu de son actualité, alors que différents intégrismes religieux se font de plus en plus violents dans le monde. À la suite de la pièce, nous pourrons donc continuer le dialogue et échanger avec Monseigneur Pierre Yves Michel, évêque de Valence , Monsieur Abdallah Dliouah, imam à Valence et Monsieur Xavier de Barbeyrac, diacre responsable du diocèse des relations avec l’Islam. »
source

« Soufi, mon amour » au Théâtre des Martyrs. Cathobel

« La vie du grand poète Rûmi est portée sur les planches du Théâtre des Martyrs. Un beau spectacle pour rentrer dans le monde du soufisme et des derviches tourneurs. Rûmi, né en 1207 dans le Khorasan (la plus grande région de culture perse de l’époque, dans l’actuel Afghanistan) est un poète mystique persan qui a profondément influencé le soufisme. Notamment parce qu’il est un des initiateurs des derviches tourneurs. »
suite

« Les Toupies », une compagnie vraiment différente qui mêle comédiens valides et comédiens en situation de handicap. RND

« Au départ, un projet : Chrysalide. C’est sur projet que s’est bâtie la compagnie les Toupies en septembre 2008, compagnie dont est issue la troupe Les Mines de rien. Cette troupe propose une expérience tout à fait singulière, où il n’y a rien à prouver, aucune course à gagner mais le plaisir de partager ensemble des instants de vie et de création. »
suite

Théâtre : Le Comte de Monte Cristo. France Catholique

France Catholique : « Il est difficile de rendre compte de la totalité du contenu d’une œuvre en même temps que de son esprit. Ce Comte de monte Cristo y parvient en jouant la carte des pointillés »

Le Comte de Monte Cristo , avec Véronique Boutonnet, Luca Lomazzi, Franck Etenna. Les samedis et dimanches (17h30) jusqu’au 29 janvier, et pendant les vacances scolaires, du 17 au 23 et du 28 au 30 décembre. Relâche les 24 et 25, 31 décembre et 1er janvier. Au Théâtre Essaïon, 6, rue Pierre-au-lard, 75004 Paris

Dorcy Rugamba et la condition humaine. Cathobel

« Dorcy Rugamba est un dramaturge, acteur et écrivain rwandais. Pour lui, le théâtre exprime ce qu’est la condition humaine, et sa recherche de spiritualité. Son père, Cyprien Rugamba, homme de théâtre avant lui, a fondé la communauté de l’Emmanuel au Rwanda, avec son épouse Daphrose. Tués pendant le génocide de 1994, leur procès en béatification est actuellement en cours.  »
suite

Théâtre burlesque – « Don Bosco, telle mère, tel fils ». Cathobel

« La technique burlesque employée par la compagnie Catécado depuis 1998 remplit parfaitement sa mission: transmettre un message religieux avec légèreté. Les gestes, les décors, les accessoires et les costumes amènent un peu d’humour aux situations. Le message religieux est d’autant plus accessible pour un public jeune ou adulte. »

« Don Bosco, telle mère, tel fils »

Dimanche 11 décembre 2016 à 15h: à la salle Belvédère à Courcelles-Sarty (72, rue Général de Gaulle – 6180 Courcelles).

Dimanche 22 janvier 2017 à 15h : à la salle des 10 Bonniers (2, rue St-Etienne – 4280 Avin en Hesbaye).

Dimanche 5 février 2017 à 15h : à Bois-Seigneur-Isaac.

Dimanche 12 mars 2017 à 15h : à l’église St-Nicolas à La Hulpe (rue des Combattants – 1310 La Hulpe).

Dimanche 28 mai 2017 à 15h : à l’église St-Quentin à Peruwelz (2, rue de Sondeville – 7600 Péruwelz).
source