Criminel. Regardsprotestants

« Trofim Roussanov, inspecteur des Eaux et Pêche, au bord d’un lac de la taïga, se montre intransigeant, estimant incarner la loi et considérant les autres comme « des salauds et des voleurs ». La découverte d’un bébé dans une cabane perdue de la forêt et une longue errance dans l’immensité sibérienne vont provoquer en lui un choc et changer radicalement son rapport au monde. »

suite

Les Ptimounes. Quel cirque ! Flammarion. 123Loisirs

« Le texte est simple, avec une typographie adaptée à une lecture facile. L’histoire est également délicieuse à lire aux plus petits. Chaque page illustrée est un émerveillement, grâce à la finesse des traits, au comique des situations et à tous les détails charmants. A regarder sans modération ! »

suite

Les chrétiens et la culture (Ier-VIe siècle). Le rouge & le noir

« « Il faut attendre le IIe siècle et la naissance de ce que nous appelons la littérature “patristique” pour qu’émerge une réflexion dont l’objet ne sera plus la sagesse en général ou la problématique de l’écriture en grec, mais la culture prise en elle-même ou à travers ses différentes composantes ». L’attitude des chrétiens face à la culture durant les premiers siècles du christianisme est complexe : si un courant opposé à la culture gréco-romaine apparaît clairement, nombre d’auteurs chrétiens n’hésitent pas non plus à en prendre la défense. Les choses sont d’autant plus complexes que ces deux tendances se retrouvent « souvent chez les mêmes auteurs, voir dans les mêmes textes ».
« Il faut ici souligner un point fondamental : les chrétiens ne sont pas des étrangers à la culture antique, ils y sont nés, et tous ces auteurs chrétiens, qu’ils prennent la défense de cette culture, ou au contraire y soient opposés, en ont tous une très bonne connaissance et utilisent ses formes et ses principes dans leurs propres écrits (les premiers textes chrétiens écrits en grec, comme les Actes des Apôtres par exemple reprennent les structures propres à la tradition grecque). « Il est évident, en effet, qu’ils ont tous été formés à la paidéia comme l’étaient toutes les élites de leur temps ». »

suite

Danemark: un crucifix viking retrouvé. Zenit

« Pour Rodolfo Papa, « l’intérêt dans cette découverte c’est que cette petite breloque – d’environ 4 cm – appartenant probablement à une femme, nous ouvre à l’hypothèse de contacts avec les populations environnantes » : « Nous savons que les Vikings bougeaient énormément par bateaux, naviguant sur leurs eaux mais partant aussi à la conquête progressive des côtes européennes, jusqu’à finir en Méditerranée, environ un siècle plus tard. Il n’est donc pas improbable qu’au cours d’expéditions menées en Angleterre ou en Irlande, voire dans des territoires plus proches, quelqu’un ait réussi à entrer en contact de manière plus profonde. Car, il est vrai que les contacts étaient généralement fugaces : ils arrivaient, prenaient tout ce qu’il y avait à rafler et s’en allaient… Mais, il est possible aussi que quelqu’un soit reparti en emportant avec lui quelque chose ou quelque jeune chrétien fait prisonnier, quelque religieux… bon, ne laissons pas courir notre imagination… Mais, il est clair qu’il a pu se passer beaucoup de choses. » »

suite

Rencontre avec Grégory Turpin. Cathobel

« Rencontre avec , le premier chrétien à signer un contrat chez et à avoir chanté ses chansons d’essence chrétienne dans la mythique salle de l’. Grégory Turpin a pourtant connu l’addiction à l’alcool et la drogue. Des dérives dont il a su se relever, plus fort et plus déterminé pour servir sa foi en musique. Aujourd’hui, sa carrière musicale et son engagement spirituel sont indissociables. Pour son troisième album, « Mes racines – Les plus beaux chants chrétiens d’hier et d’aujourd’hui », Grégory Turpin nous emmène au cœur de sa foi, ses racines. »

ici

Les Jeudis d’Art, Culture et Foi – Le spirituel dans l’art contemporain. Paris-catholique

«  »Le spirituel dans l’art contemporain », une série de conférences avec projections d’Art, Culture et Foi / Paris. L’œuvre d’artistes contemporains est présentée par des historiens, historiens de l’art et théologiens. De 12h30 à 13h30 un jeudi par mois. Le 14 avril 2016 focus sur « Jean Touret » par Danka Le Roc’h, Institut Supérieur de Théologie des Arts – ICP. »

14 avril à 12h30

suite

Le passage de la gloire, éd. Chemins de dialogue. Lirepourcroire

« Décédée en 2009, Colette Kessler était bien connue dans les groupes et lieux de dialogue judéo-chrétien : elle apportait, sans se lasser, sa compétence en matière de judaïsme et son ouverture à l’expérience chrétienne de la foi. »

COLETTE KESSLER, LE PASSAGE DE LA GLOIRE
de Marguerite Léna, préface de Mgr Jean-Marc Aveline
éd. Chemins de dialogue, 158 p., 16 €

suite

Gaulmyn et Colosimo sur Cdansl’air. Crif

Yves Calvi recevait lundi 28 mars Jean-François Colosimo, enseignant à l’Institut de théologie orthodoxe Saint- Serge, Théologien spécialiste des Chrétiens d’Orient, Isabelle de Gaulmyn, Rédactrice en Chef du quotidien La Croix, Delphine Horvilleur, Rabbin au MJLF et Directrice de la Rédaction du magazine Tenou’a, et Abdelali Mamoun, Imam d’Alfortville et Théologien musulman..
et Crif